CAPSULE 10 : Conseils pour le choix d’un sujet de discours

Un ensemble de conseils et d'astuces

CAPSULE 10 : Conseils pour le choix d’un sujet de discours

Tôt ou tard, on doit tous faire face à l’ennemi numéro 1 des orateurs : la panne d’inspiration. Pour certains, elle surviendra dès le début de leur formation, après 3 ou 4 projets du manuel du communicateur compétent. Il faut dire que l’obligation d’effectuer les projets dans l’ordre n’arrange pas toujours les choses. On peut bien avoir trouvé le sujet du siècle pour réaliser le projet no 8, mais avant, il faut obligatoirement réussir les 7 premiers. Pour d’autres orateurs, la panne d’inspiration se manifestera pendant leur parcours de communicateur avancé, et ce, même s’ils ont choisi un cahier qui les intéresse et même s’ils ne sont plus obligés de respecter l’ordre des projets pour réaliser leurs discours. Bien sûr, nous pouvons reporter notre prochain d’une semaine à l’autre et, en attendant, développer nos habiletés en animation ou en évaluation de discours; mais il faudra bien un jour où l’autre poursuivre notre formation d’orateur en présentant un discours. Le but de cette capsule est justement de vous donner des pistes pour trouver des sujets de discours.

Qu’est-ce que je peux bien leur dire?

Vous cherchez désespérément un sujet de discours? Voici quelques ressources qui pourront vous mettre sur une piste :

  • Votre bibliothèque personnelle. Prenez le temps de fureter dans vos livres. Lesquels vous ont passionnés le plus, qu’y avez-vous appris? Quels auteurs vous ont marqués?
  • L’actualité. Quel événement vous a marqué dans l’actualité récente? Quels sont les enjeux de société qui vous préoccupent?
  • Votre travail. Qu’est-ce que vous appréciez ou détestez de votre travail? Parlez-nous du domaine dans lequel vous oeuvrez? Quels sont les défis que votre employeur ou votre entreprise doit relever?
  • Vos loisirs. Que faites-vous pour passer le temps? Quels sports vous intéressent?
  • Vos projets, vos ambitions, vos rêves. Qu’est-ce qui vous anime?
  • Vos héros, vos modèles. Quels personnages historiques vous ont inspiré? Pourquoi sont-ils pour vous des sources d’inspiration?

Comment puis-je le dire?

Ayez les yeux et l’esprit ouverts. Tout peut vous mettre sur une piste; même le discours prononcé par un autre membre du club peut vous inspirer. Dès que vous flairez une bonne piste, prenez la peine de la creuser. Faites une petite recherche pour approfondir le sujet, lisez, informez-vous. En peu de temps, vous aurez du matériel pour un discours. Il est important toutefois de ne pas aborder des sujets comme la politique, la religion et la sexualité. On peut tolérer les discours où ces sujets sont abordés de manière complètement objective, dans un angle sociologique, anthropologique ou historique par exemple. Mais ce qu’il faut éviter à tout prix, ce sont les discours de propagande ou les propos vulgaires.

Rappelez-vous aussi que vous n’êtes pas obligé de tout dire en un seul discours. Rien ne vous empêche de traiter du même sujet dans deux ou trois discours différents. En fonction des objectifs du projet que vous avez à réaliser, vous pouvez aborder un sujet sous l’angle argumentatif et dans un autre projet, vous pouvez le traiter dans un discours d’inspiration. Par exemple, vous pouvez brièvement nous parler de Henry Ford, l’industriel qui a inventé la chaîne de montage dans un projet dont l’objectif est de livré un discours structuré et ensuite vous pouvez tenter de nous convaincre que la mécanisation du travail est responsable de l’appauvrissement de la classe ouvrière dans un discours dont l’objectif est d’être convaincant. Sujets semblables, mais angles différents, c’est simple. Il y a des sujets qui méritent vraiment d’être approfondis et traités de bien des manières. L’important, c’est de respecter les objectifs de chaque projet.

S’assurer que le sujet que vous voulez traiter est d’intérêt général. Personnellement, ça fait des années que je souhaite faire un discours dans lequel j’analyserais le concept de l’être dans la Métaphysique d’Aristote, mais je n’ose pas, car je ne sais pas si ça vous intéresse. Un jour peut-être…

Des pièges à éviter

Il faut voir la réalité en face : souvent, on donne le prétexte de ne pas savoir quoi choisir comme sujet de discours alors qu’en réalité, on se met sur les épaules une pression qui ne devrait pas exister chez Toasmasters. On veut être performant et original. On se met en tête de trouver « The sujet », celui qui nous vaudra l’admiration béate des autres membres du club. Parler en public est déjà suffisamment stressant sans que vous vous rajoutiez vous-mêmes de la pression.

Attendre à la dernière minute pour préparer un discours. Rien ne nous empêche de faire des recherches et d’écrire un discours même lorsque nous n’avons pas prévu en faire un. Si vous pensez avoir un bon sujet, mieux vaut noter vos idées tout de suite que de risquer de les perdre.

Préparer un discours sans avoir lu les objectifs du projet que vous voulez réaliser. Il est important de toujours vous référer à votre manuel pendant la préparation de votre discours pour être certain de remplir les objectifs de formation. Pour votre propre bien, votre évaluateur de discours pourrait même vous inciter à reprendre votre discours s’il juge que vous n’avez pas atteint les objectifs. Ça ne s’est pas vu souvent, mais ça pourrait se faire. Le but n’est pas de vous recaler, mais de vous aider à progresser. Ce ne serait pas vous rendre service que de louanger votre prestation si votre discours ne remplissait pas un seul des objectifs fixés par le manuel. Autrement, quelle crédibilité pourrait-on accorder au programme Toastmasters?

Vous voilà maintenant prêt à partir à la chasse au sujet de discours et à préparer votre prochaine intervention. Bonne préparation.

Robin Plourde, ACB
Club Toastmasters Olympia



X
X