CAPSULE 13 : Aller à l’essentiel

Un ensemble de conseils et d'astuces

CAPSULE 13 : Aller à l’essentiel

Les cinq objectifs de ce projet nous rappellent qu’il n’est pas toujours facile pour un orateur de résumer sa pensée afin de permettre à l’auditoire de retenir l’idée, le message qu’il tient absolument à lui transmettre. Lorsque vient le temps de préparer un discours, soit nous avons trop de contenu, soit nous ne savons pas où chercher des informations supplémentaires. Dans un cas comme dans l’autre, il peut être bénéfique d’apprendre à mieux préciser son sujet et ses intentions de discours, car cela nous épargne ainsi bien du travail de préparation.

Objectif 1 : Déterminez la finalité générale et particulière de votre discours.

En d’autres termes, il s’agit de déterminer votre intention en tant qu’orateur. Souhaitez-vous informer votre auditoire? Préférez-vous le persuader à changer d’opinion, d’attitude ou de comportement? Peut-être souhaitez-vous le distraire par un discours humoristique, fantaisiste ou encore par un récit palpitant? À moins aussi que vous teniez à l’inspirer ou à l’émouvoir? Ce sont là les finalités générales d’un discours. Rien ne vous interdit de prendre un thème qui vous permettra d’en réaliser plus d’une. Nous pouvons très bien vouloir informer notre auditoire tout en le divertissant. Dans ce projet, vous avez vraiment carte blanche. Certains projets vont vous imposer une finalité précise, mais ici, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination.

Préciser d’abord la finalité générale de notre discours nous facilite la tâche lorsque vient le temps de trouver un sujet précis. Si nous voulons informer notre auditoire, alors nous allons partir à la recherche d’un sujet susceptible d’intéresser les gens et sur lequel il sera facile de trouver de l’information. Avoir une idée du sujet que nous voulons aborder et de notre intention en tant qu’orateur permet d’éviter les pièges suivants :

Préciser d’abord la finalité générale de notre discours nous facilite la tâche lorsque vient le temps de trouver un sujet précis. Si nous voulons informer notre auditoire, alors nous allons partir à la recherche d’un sujet susceptible d’intéresser les gens et sur lequel il sera facile de trouver de l’information. Avoir une idée du sujet que nous voulons aborder et de notre intention en tant qu’orateur permet d’éviter les pièges suivants :

  • Vouloir tout dire en un seul discours à propos d’un sujet précis. Aller à l’essentiel c’est se trouver une idée principale et en présenter uniquement les aspects qui nous semblent les plus pertinents.
  • Faire une recherche exhaustive et se retrouver en possession d’une énorme quantité d’informations. Aller à l’essentiel, c’est chercher à se limiter dans nos sources et c’est choisir uniquement les données qui sont pertinentes pour notre discours.
  • Aller dans plusieurs directions à la fois pour être certain que chaque auditeur sera concerné par notre discours. Aller à l’essentiel, c’est choisir une intention générale et la respecter, tout en intégrant, selon nos habiletés, une intention secondaire. Par exemple, persuader notre auditoire de changer d’attitude tout en l’informant.

Objectif 2 : Efforcez-vous d’adopter la structure de discours qui servira le mieux vos objectifs.

Une fois que vous avez déterminé votre finalité générale et votre sujet particulier de discours, la seconde étape consiste à structurer vos idées de manière à ce que l’information que vous souhaitez transmettre soit la plus facilement recevable par votre auditoire. Voici quelques trucs :

  • Dans un discours persuasif, organisez vos idées de manière à présenter l’argument le moins pertinent au début et le plus pertinent à la fin. De cette manière, vous serez en mesure de maintenir l’intérêt de votre auditoire tout au long de votre discours et de clouer le bec à vos détracteurs en leur présentant votre argument irréfutable en dernier.
  • Dans un discours informatif, avoir soin d’intercaler votre information plus technique et plus pointue entre des données plus accessibles. Avoir soin également d’illustrer des éléments théoriques par des exemples concrets. Trop de théorie risque de perdre votre public.
  • Dans un discours inspirant, savoir jouer avec les émotions de l’auditoire. Ne pas hésiter à le faire passer du rire aux larmes. Remarquez, on peut aussi faire pleurer les gens de rire… Faire rire les gens, c’est facile. Les émouvoir par contre, c’est plus compliqué. Il faut trouver le ton et les mots justes pour éviter d’avoir l’air pathétique et donner l’impression de manquer de sincérité.
  • Dans un discours humoristique, savoir diversifier les formes d’humour : anecdotes, devinettes, jeux de mots, quiproquos, etc. Et surtout, s’assurer que ça reste dans les limites du bon goût.

Objectif 3 : Faire en sorte que votre introduction, votre développement et votre conclusion viennent appuyer votre objectif.

Pour ce projet, il n’est pas nécessaire que vous rédigiez votre discours en entier; vous pouvez vous contenter d’un plan structuré. En rédigeant ce plan, essayez de classer vos arguments par ordre d’importance ou de pertinence. Faites-en la liste et ne conservez que ceux qui vous permettront d’atteindre votre objectif. Une fois que cette liste est établie, respectez là. Soyez fidèle à votre plan jusqu’à la dernière minute. Si, juste avant de prononcer votre discours vous entendez une anecdote qui vous semble pertinente, mieux vaut la noter pour le prochain discours plutôt que de l’inclure dans celui que vous êtes sur le point de prononcer au cas où elle ne servirait pas tout à fait l’objectif que vous vous êtes fixé.

Objectif 4 : Faites preuve de sincérité et de conviction, et tâchez de maîtriser votre éventuelle nervosité.

Une seule chose vous permettra d’atteindre cet objectif : la répétition. Prenez la peine de vous enregistrer. C’est toujours un choc que d’entendre le son de sa propre voix, mais une fois le choc passé, nous sommes en mesure de corriger les passages où la conviction fait défaut et où le débit et le timbre haut perché de notre voix trahissent une nervosité qui ne peut pas s’empêcher de se manifester. Notez qu’il existe plusieurs manières de manifester de la sincérité et de la conviction dans un discours :

  • Faire une courte pause après un énoncé important.
  • Hausser le ton de la voix pour marquer l’importance d’une idée.
  • Répéter une information, une argumentation, une citation pour que l’auditoire la retienne.
  • Ponctuer vos arguments à l’aide d’une gestuelle appropriée.

Objectif 5 : Essayer de vous passer de vos notes

J’ai beau me creuser la tête pour essayer de trouver quelque chose d’intelligent à dire pour clarifier le contenu de cet objectif, mais il est énoncé d’une manière si limpide que je préfère m’abstenir de tout commentaire. Parfois, aller à l’essentiel, c’est faire preuve de modération dans ses propos…

Et puisqu’il n’y a plus rien à ajouter, il ne me reste qu’à vous souhaiter bonne chance pour la préparation de votre projet.

Robin Plourde
Communicateur avancé, niveau bronze
Club Toastmasters Olympia



X
X